Faire ses propres semis, c’est cultiver sa santé.

Faire ses propres semis, c’est cultiver sa santé.

L’alternative pour manger bio, de proximité, de saison et de qualité

Premièrement, si vous voulez manger sainement, il est important de sélectionner des aliments de choix. Effectivement, ceci vous permettra de créer des repas goûteux, savoureux et profitables en terme de valeurs nutritives. Le meilleur moyen c’est de cultiver soi-même ses légumes, herbes aromatiques, petits fruits et plus si l’espace le permet. Jardiner, c’est la santé 🙂

Lisez aussi cet article :

https://www.sebbcoaching.ch/services/assiette-equilibree/

C’est pourquoi, je vous retrouve aujourd’hui avec mon petit Aloïs du côté du potager. Enfin pour l’instant plutôt sur ma terrasse et dans ma cuisine où je prépare mes semis. Il fait encore trop froid dehors et je n’ai pas de serre dans mon jardin.

Cultiver sa santé en faisant ses propres semis.

Comment cultiver ses semis quand on a pas de serre

Il est assez facile de se procurer des caissons en sagex. Les remplir ensuite de terreau, terre de semis et marc de café 🌱. Semez vos graines et recouvrez les d’un film très léger de terre.

Il sera très important de garder cette terre humide pendant cette phase. A arroser très régulièrement !

J’aime partager ces moments privilégiés avec mon fils. En fait, je lui transmets mon amour pour le jardinage, mes valeurs et mon respect de la nature. Je lui montre aussi tout ce que la terre nous donne. Quel cadeau !

Cultiver ses propres graines



J’ai aussi préparé mes propres graines à partir de mes cultures de l’année passée.

Je tiens ici dans ma main des graines de concombres, de betteraves rouges et de tomates.

Imaginez la force contenue dans une seule de ces graines. Je m’émerveille devant cette nature qui est vraiment très bien faite à tous points de vue.

J’explique à mon fils l’importance de prendre soin de la nature car en cultivant une petite graine de tomate, celle-ci offre jusqu’à 25 tomates.

Et quand on a pas de jardin ?

Afin de démontrer qu’il est possible de cultiver même sans jardin ni terrasse, j’ai fait un test. J’ai cultivé un plant de tomates en pot cet hiver. Belle expérience mais il est cependant préférable de respecter les saisons.

Toutefois, un petit balcon ou un bord de fenêtre vous permettront de cultiver entre autres quelques petits légumes…

Ou néanmoins une belle diversité d’herbes aromatiques.

Si cultiver n’est vraiment pas possible…

Si toutefois vous ne vous sentez pas de cultiver ou n’avez pas la place pour, privilégiez la proximité. Par exemple achetez à la ferme ou au magasin bio afin d’encourager le commerce local et boycotter la grande distribution. Ce serait également un excellent geste pour l’environnement.

Plant de tomates cultivé en pot, à l'intérieur.

Découvrez cet article au format vidéo en cliquant ici

Les 3 bonnes raisons de cultiver soi-même

1. Cultiver soi-même est une bonne manière de manger bio, de proximité, de saison, de qualité et de faire des économies.

2. Même si vous n’avez pas de jardin, cultivez des herbes aromatiques. Elles apporteront à vos plats une variété de saveurs étonnantes qui explosent en bouche…

3. Finalement, jardiner c’est revenir aux sources, se connecter à la terre (mère nature), prendre du temps pour les choses simples de la vie. C’est une bulle d’air dans un monde stressant.

Tout ce que je cultive me permet d’apporter de la diversité, du goût et de la qualité en terme de nutriments à mes plats. J’adore!

A vos jardins 👨🏻‍🌾🍃

Sébastien, sebbcoaching